top of page

La révolution de l’interopérabilité dans le domaine médical grâce à FHIR

Le Fast Healthcare Interoperability Resources (FHIR) a révolutionné l’infrastructure qui soutient le domaine de la santé.


Ce standard a pour objectif d’adresser les problèmes d’échange de données entre différents types de systèmes, et est maintenant couramment utilisé dans des applications mobiles de santé ainsi que dans les centres de santé.


L’interopérabilité, mais pourquoi ?


Le fait de pouvoir avoir accès à des données de santé, et ce quelque soit l’endroit où ces données sont stockés, a de nombreux avantages, et bénéficient aussi bien les patients, mais aussi les médecins, les startups de la Medtech, les instituts de recherche, le gouvernement entre autres.


Mais il y a un problème majeur, et c’est assez compliqué. Les entreprises dans le domaine médical se sont développés depuis plusieurs décennies, et le fait de pouvoir échanger des données est un concept tout nouveau, avec l’avènement de l’internet. Les données patients étaient ( et le sont toujours..) répartis dans différents silos de données, et les applications monolithes utilisent toujours les e-mails ou le fax pour transférer les données de patients, les fichiers, entre autres. Les médecins traitaient des patients sans avoir accès à toute l’historique.


Le FHIR est un framework moderne qui permet de mettre en place une interopérabilité.


Mais comment ?


En s’assurant que différents systèmes informatiques peuvent ’parler’ l’un avec l’autre, le standard FHIR aide à rendre l’échange de données plus facile et transparent. En utilisant les mêmes technologies sur lesquels est construit l’internet, elle a vite accepté par les développeurs qui s’y retrouvent. Tout comme les internautes peuvent accéder à la même url partout dans le monde, les applications FHIR, peuvent, à condition d’avoir les permissions nécessaires, communiquer directement avec des serveurs FHIR partout dans le monde.


Les documents et les données, en quoi FHIR est-il différent ?


Le FHIR va permettre aux développeurs de créer des applications de communiquer directement avec des système de santé publiques, ou privés, et ainsi pouvoir s’intégrer dans la chaîne d’information qui définit la prise en charge d’un patient par exemple. En utilisant un logiciel ou un site qui implémente le FHIR, les médecins peuvent visualiser toute l’historique de soins du patient, au lieux d’avoir recours à des documents isolés ou à des messages. Les équipements médicaux de différents fabricants peuvent s’échanger des données beaucoup plus facilement, et avec une fiabilité et rapidité accru.


Pourquoi le FHIR est-il devenu populaire ?


  • Interopérabilité rapide et facile

  • Echange de données centré autour de l’internet

  • Gratuit, avec des spécifications bien concise

  • Outils et protocoles communs

  • Support de plusieurs acteurs dans le domaine de la santé

  • Une communauté de développeurs

  • Plusieurs cas d’usage possibles

  • Les ressources sont compréhensibles

Technologie familière


Le FHIR est aussi bien une spécification qu’une api web. L’API FHIR est basé sur des standards bien matures comme le XML, le HTTP, le JSON, OAuth, REST. En se basant sur ces standards, le FHIR devient une technologie compréhensible par tout développeur, y compris ceux qui n’ont aucune expérience dans le domaine de la santé.


Tout tourne autour des ressources


Les ressources FHIR ou les modèles de données, sont des unités individuelles d’information clinique ou administrative, avec chacun de ces unités possédant un label unique, similaire à l’URL d’une page web. Il y a plus de 150 différents types de ressources dans la spécification FHIR. Chaque ressources peut être utilisés ’seul’ ou ils peuvent aussi être groupés dans des documents cliniques.


Les profils FHIR, une bonne facon pour customiser vos ressources


Tous les ressources FHIR peuvent être lié à un profil pour matcher plus précisément avec votre cas d’usage. La seule contrainte est que le modèle de données reste compatible avec le standard de base.


Les extensions peuvent être utilisés pour élargir les éléments de données dans une ressource, ou en y ajoutant de nouvelles, par exemple dans la ressource Patient, par exemple une information lié à une habitude alimentaire.


On peut retrouver tous les profils FHIR sur le site simplifier.net


Quel est l’avenir du FHIR ?


Avec l’avènement des objets de santé connecté, le FHIR a retrouvé un nouveau rôle. Les objets de santé connecté génèrent énormément de données de santé, mais encore très peu atterrissent dans le système de santé officiel. Les applications qui sont construits autour du FHIR peuvent vraiment aider à améliorer la gestion des maladies chroniques, et la santé en général.


Avec la version 5 attendue en 2023, le FHIR restera la référence en terme de standard sur lequel les développeurs et les entreprises se baseront pour construire de nouvelles applications de santé.


NextCog vous propose un accompagnement sur mesure dans la mise en place du standard FHIR. Contactez nous pour plus d’informations.




10 vues0 commentaire
bottom of page